avril 04 2018

La VSZ critique la stratégie européenne à l’égard des déchets plastiques

18.01.2018 – « Recycler au lieu d’éviter », c’est le nouveau slogan de la stratégie sur les déchets plastiques de la Commission européenne. Aux yeux de la VSZ, cette approche est insuffisante.

« L’Union européenne préfère recycler les déchets plastiques plutôt que de les éviter autant que possible », déclare René Kalfa, directeur de la VSZ. Cette initiative ne suffit pas aux yeux de la VSZ si l’on veut réduire les tas de déchets plastiques en Europe. Les habitudes des consommateurs et surtout le comportement de production de l’industrie plastique ne sont ainsi pratiquement pas abordés.

« Cela peut paraître grotesque si on offre des oranges, des bananes ou des œufs pelés dans des boîtes en plastique aux consommateurs tout en faisant simultanément de la publicité pour les bonnes méthodes de recyclage. Les responsables politiques doivent agir en sorte qu’on produise moins de plastiques », estime René Kalfa.

26 millions de tonnes de déchets par an

Selon la stratégie de la Commission européenne, le recyclage de plastique doit permettre d’éliminer les tas de déchets en Europe d’ici 2013. Actuellement, l’Union européenne produit 26 tonnes de déchets plastiques par an dont seulement 30 % sont recyclés. Le reste finit dans les incinérateurs, dans l’environnement ou dans la mer.

Avec cette stratégie, on veut d’un côté protéger les secteurs industriels qui produisent des plastiques et de l’autre côté, on veut protéger l’homme et son environnement. Selon le magazine « Die Zeit », l’industrie du plastique occupe 15 millions de personnes en Europe et représente un chiffre d’affaires d’environ 340 milliards d’euros.

Le recyclage comme commerce

L’UE vise à faire du recyclage une affaire lucrative. « Comme on collecte plus de plastiques, il faudra mettre en place des installations de recyclage meilleures et plus grandes », précise la Commission européenne.

En Région wallonne, l’utilisation de sacs en plastique légers est interdite depuis le 1er décembre 2016. Sont exclus de cette mesure les films d’emballage pour les préparations de viande et de fromage ainsi que les sacs en plastique pour fruits et légumes.

Avez vous trouvé cette information utile ?