mars 30 2020

Le grand nettoyage de printemps sans chimie

Votre ménage sera propre, même sans substances chimiques. Comment ? La VSZ vous donne quelques conseils utiles.

Les produits de nettoyage spéciaux sont généralement coûteux et nocifs pour l’environnement et la santé. Dans un ménage normal, ils sont même souvent totalement superflus.

Propreté absolue avec effets secondaires

En particulier en cette période de pandémie de corona, de nombreux ménages ont recours aux désinfectants. C’est totalement inutile si aucun membre de la famille ne souffre d’une maladie contagieuse. Les désinfectants doivent être réservés aux hôpitaux et les cuisines de cantine. C’est également l’avis de la virologue Dr. Ulrike Protzer (TU Munique) : « En utilisant du liquide vaisselle, des produits de nettoyage normaux et du savon pour vous laver les mains, vous détruirez le virus à coup sûr. »

De plus, les désinfectants sont problématiques pour la peau et favorisent le développement d’allergies. Ces produits combattent non seulement les germes qui provoquent des maladies, mais aussi ceux qui sont inoffensifs pour la santé et dont nous avons besoin pour renforcer nos défenses naturelles.

A ne pas oublier : les désinfectants polluent l’environnement car ils sont difficilement biodégradables et n’épargnent pas les bactéries des stations d’épuration.

Comportement hygiénique correct lors de la cuisson

Si vous voulez travailler proprement dans la cuisine, il est préférable de commencer par vous-même. Se laver les mains régulièrement pendant au moins 30 secondes va de soi et pas seulement après être allé aux toilettes, mais aussi avant et après avoir cuisiné.

Après la cuisson, les surfaces de travail et les ustensiles de cuisine doivent être soigneusement lavés. Lavez les planches de bois à chaud, brossez-les et laissez bien sécher. Les chiffons, serviettes et les torchons doivent être étendus pour sécher et lavés régulièrement à au moins 60°C.

Important : les brosses à vaisselle doivent être nettoyées régulièrement dans le lave-vaisselle et être remplacées de temps en temps. Les éponges conviennent moins bien pour des raisons d’hygiène. Si vous en utilisez, elles doivent être remplacées régulièrement.

Généralement, quatre produits suffisent

Le quartet suivant est parfaitement suffisant pour un ménage propre :

  1. Un nettoyant universel ou neutre élimine la saleté des sols et de la plupart des autres surfaces,
  2. L’acide citrique ou le vinaigre éliminent les dépôts calcaires et le tartre urinaire dans la salle de bains et les toilettes,
  3. Un liquide vaisselle pour les saletés légères et les vitres,
  4. Une poudre ou un lait à récurer enlève les saletés tenaces ou incrustées.

Autre petit conseil : pour nettoyer les sols, vous pouvez généralement utiliser de l’eau froide, car l’eau chaude réduit l’effet de nombreux détergents universels. Dans la plupart des cas, vous trouverez une note correspondante sur l’emballage. De plus, vous économisez de l’énergie.

Le bon outil de nettoyage

Les chiffons en microfibres sont une bonne alternative aux chiffons conventionnels pour la poussière, la vaisselle ou le nettoyage. Ils sont conçus pour mieux absorber la saleté pendant leur utilisation que les chiffons conventionnels et utilisent moins d’eau et de détergent. Cependant, certains chiffons en microfibres deviennent rugueux à l’usage. Pour les surfaces sensibles comme le vernis brillant ou le plexiglas, il convient donc de n’utiliser que des chiffons en microfibres spécialement adaptés.

Pour les salissures tenaces, une éponge grattante est un bon choix, mais uniquement si la surface à nettoyer n’est pas sensible aux rayures. Les éponges grattantes existent en plastique ou en acier inoxydable.

Lutter contre les bactéries

Les bactéries se sentent particulièrement à l’aise dans les réfrigérateurs ou les poubelles. C’est pourquoi vous ne devez pas oublier de les nettoyer régulièrement. Le réfrigérateur doit être nettoyé à intervalles réguliers avec un nettoyant universel.

Jetez les vieux restes de nourriture dans la poubelle avant qu’ils ne commencent à moisir. Il en va de même pour le bac à ordures : il convient de le vider et de le nettoyer fréquemment pour éviter que les germes ne prolifèrent.

Une ventilation régulière de la cuisine, de la salle de bains et des toilettes empêche également la croissance des bactéries et des champignons car elle assure un taux d’humidité idéal de 40 à 60%.

Avez vous trouvé cette information utile ?